lundi 21 novembre 2011

Publication des actes du colloque Horticulture et sciences de la vie


Les actes du colloque "Horticulture et sciences de la vie. Construction d'un espace épistémologique" qui a eu lieu à Angers en mars 2011 viennent d'être publiées dans le Bulletin d'histoire et d'épistémologie des sciences de la vie, volume 18, 2011, n°2, aux Editions KIME.

Sommaire :  
Cristiana OGHINA-PAVIE, Horticulture et physiologie végétale : un espace de savoir partagé   
Denis DIAGRE, Les naturalistes-collecteurs: au service de la science... ou du commerce? Réflexions sur l'étonnant cas belge (1830-1870) 
Patrick MATAGNE, Les botanistes de l'Ouest et les "faiseurs d'espèces"  
Daniel BECQUEMONT, Horticulture, botanique, évolution : la correspondance entre Darwin et Hooker  
Valéry MALECOT , Mobilisation de sources du XIXesiècle dans les études contemporaines de systématique des plantes cultivées. 

et un article hors thématique 

Céline BRIEE, Les théories de Pütter et le débat sur la nutrition des animaux marins au début du XXe siècle. 

Le numéro est disponible auprès des éditions Kimé. 

lundi 7 novembre 2011

La remontance du rosier : problème génétique et historique ?

Rosier 'Chapeau de Napoléon' Vibert, 1825 (Photo André Eve)


La prochaine séance du séminaire Histoire et végétal aura lieu le 2 décembre 2011 de 13h à 14h à l'Université d'Angers, Maison des sciences humaines (Amphi Germaine Tillion) sur le thème
La remontance des rosiers : problème génétique et historique ?
Intervenants :
Fabrice Foucher et Alix Pernet - GenHort INRA
Cristiana Oghina-Pavie - CERHIO Université d'Angers
Entrée libre et ouverte à tous

samedi 29 octobre 2011

Appel à communications Colloque Traces du végétal


 Le programme HortiComBio participe au colloque pluridisciplinaire organisé dans le cadre du programme Confluences (Axe Cultures du végétal) de la Maison des sciences humaines de l’Université d'Angers avec la participation des laboratoires CERHIO (UMR CNRS 6258), CERIEC (EA 922), ESO (UMR CNRS 6590).
Appel à contributions
 Date limite : 15 janvier 2012

Colloque Traces du végétal
Université d'Angers – les 13, 14, 15 juin 2012

 
Donnée première de l'environnement de l'homme, le végétal est aussi un objet scientifique intéressant de multiples disciplines. Tout naturellement, c'est du côté des sciences de la vie qu'on aurait tendance à définir sa pertinence, mais plusieurs travaux entrepris depuis quelques années en sciences humaines, dans les arts, les langues et les littératures se sont également saisis de cet objet assez longtemps négligé dans ces domaines. Bénéficiant de l'intérêt pour les approches pluridisciplinaires, un tel objet semble devoir appeler un croisement plus systématique des méthodes de chacun. Pour autant, il demeure une composante circonscrite dans chacune de ces disciplines : aussi a-t-il paru légitime, pour ce colloque de Lettres et Sciences humaines, d'aborder le végétal en tant que trace.

La notion de trace ouvre à une certaine diversité : elle est une marque bien identifiable de quelque chose d'absent, mais peut alors se décliner soit comme une présence très réduite de quelque chose qui a largement, mais pas complètement, disparu, soit comme une représentation de cette absence. Elle correspond ainsi à une forme de présence réelle, mais aussi à une présence symbolique par la représentation ou par le souvenir d'un passé. Mémoire de quelque chose qui a existé, elle revêt une dimension culturelle qui se révèle aussi marquante pour l'avenir. Ainsi la trace peut-elle aussi être comprise comme un signe qui se livre à l'interprétation : à partir d'elle, plusieurs voies interprétatives se dessinent, celle des retrouvailles avec un passé que l'on voudrait reconstituer au plus près, mais aussi celle, moins uniforme, d'une disparition progressive et partielle de ce passé. L'important ne réside pas seulement ici dans ce qui a vraiment existé autrefois, mais aussi dans ce qui a disparu ou s'est modifié au fil d'une histoire du vivant, de la mémoire et de la culture. On n'omettra pas un dernier sens du mot interprétation qui pourrait se déployer à propos des traces du végétal, celle de l'interprétation en tant que création qui s'appuie sur un passé pour produire du nouveau. Enfin, en tant que représentation, la trace est porteuse d'une altérité dans la conception comme dans le regard : image d'autrefois, elle est aussi marquée par un déplacement qui est comme un ailleurs.

mardi 11 octobre 2011

Le végétal - protection juridique, aspects économiques

Le CERHIO est partenaire du colloque "La protection juridique du végétal et ses enjeux", organisé par les centres Jean Bodin et Granem de  les 17 et 18 novembre 2011 à l'Université d'Angers.

Le programme HortiComBio participe à ce colloque par deux communications

Cristiana Oghina-Pavie - La protection des variétés horticoles entre commerce, science  et représentations de la nature maîtrisée au XIXe siècle
 et
Stéphane Tirard, La sélection variétale : maitriser l’évolution biologique ? Aspects historiques et épistémologiques de quelques concepts

L'intégralité du programme si trouve sur le site de l'Université d'Angers et le formulaire d'inscription en ligne est disponible ici .

lundi 12 septembre 2011

Parasitisme - mutualisme : quelles limites ? le 7 octobre 2011

La première séance de la saison automne-hiver 2011 du séminaire Histoire et végétal aura lieu le 7 octobre 2011 de 13h à 14h
sur le thème 

Er. Belzung, Anatomie et physiologie végétales, 1900, p. 683


Parasitime - mutualisme : quelles limites ?

Avec:
Philippe Simoneau 
(UMR PaVé - IFR Quasav)
et 
Stéphane Tirard 
(Centre François Viète, Université de Nantes)

Le séminaire se déroulera à la Maison des sciences humaines, Université d'Angers (5 bis Bd Lavoisier) le 27 mai de 13h à 14h. 

Entrée libre, ouverte à tous.

samedi 25 juin 2011

HortiComBio2 - soutien du CNRS renouvelé

Nous avons le plaisir de vous informer de la reconduite du programme HortiComBio en 2011-2012. Présenté dans le cadre de l'appel à projets "AIR en sciences de la communication" dans la thématique épistémologie comparée et interdisciplinarité, la nouvelle mouture du programme a reçu pour cette année encore la confiance du CNRS.
Cette reconnaissance de la dynamique créée entre les communautés "sciences humaines " et "végétal" est également un encouragement pour le développement de notre démarche interdisciplinaire et originale.

vendredi 24 juin 2011

Conférence sur l'épigénétique le 24 juin 2011

  L'épigénétique : approches historiques et épistémologiques 

Comme l'année dernière, la  séance du mois de juin du séminaire Histoire et végétal se déroulera sous la forme d'une conférence. 


Laurent Loison
Laurent Loison, docteur en histoire des sciences et chercheur associé au Centre François Viète, nous a fait le plaisir d'accepter notre invitation. 

Ses travaux sont présentés sur son site personnel : http://loison.laurent.free.fr/


La conférence portera sur "L'épigénétique : approches historiques et épistémologiques". 


Elle aura lieu le 24 juin 2011 de 13h à 14h à la Maison des Sciences Humaines, 5 bis Bd Lavoisier à l'Université d'Angers.

Résumé :
Depuis quelques années, le domaine de l’hérédité épigénétique est au centre de nombreux travaux qui amènent à d’incessants questionnements sur la manière dont il faut concevoir (et revoir) les mécanismes de l’évolution des espèces. Certains y voient une réactualisation de l’hérédité des caractères acquis, et revendiquent par là une filiation conceptuelle qui partirait de l’œuvre du naturaliste français Lamarck pour aboutir à une révision drastique de la théorie synthétique de l’évolution. Cette conférence a pour objectif de questionner la validité de cette filiation, d’une part en interrogeant l’histoire des chemins suivis par les idées sur l’hérédité, d’autre part en analysant la manière dont ce mode d’hérédité est compris au sein du corpus théorique actuel.

mercredi 18 mai 2011

Congrès de la Société Française d'Histoire des Sciences et des Techniques


Le Congrès 2011 de la Société Française d'Histoire des Sciences et des Techniques aura lieu à la faculté des sciences et des techniques de l'Université de Nantes du 18 au 20 mai 2011. Il est organisé avec le soutien du Centre François Viète d’Epistémologie et d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’Université de Nantes.

 Informations, inscriptions, plan d'accès sur http://sfhstnantes2011.blogspot.com/
 Le congrès regroupera environ 220 communications réparties dans 26 sessions thématiques et deux conférences plénières  :
  • le 18 mai  Robert Halleux (Liège),  Aux origines de la science appliquée
  • le 19 mai :  Hans Jorg Rheinberger (Berlin) Historical and Epistemological Perspectives on Molecular Biology.
La thématique du programme HortiComBio sera présente au congrès de la SHFST par la communication
d'Anne Elisabeth Le Boulc'h
 La greffe végétale chez Lucien Daniel et Ivan Mitchourine : questionnements, méthodes et résultats comparés.

Cette communication fait partie de la session "Biologies de l'Est, Biologies de l'Ouest" organisée par Cristiana Oghina-Pavie et Jean-Claude Dupont, avec le soutien de  EA  CHSS Université de Picardie Jules Verne, GDRI : Epistemology and history of Franco-Russian exchanges in biology. CERHIO-Université d’Angers, programme HortiComBio, PIR de l’lSCC du CNRS .
             Les relations scientifiques entretenues entre la France et ce qu’il est convenu d’appeler les « pays de l’Est » ont été historiquement fluctuantes et complexes. D’abord à cause des vicissitudes politiques de l’Europe du XIXe siècle à la Guerre Froide, jusqu’à l’époque actuelle et de leur retentissement sur le plan intellectuel et des relations internationales. Ensuite, par l’importance considérable du rôle de pays tiers, comme l’Allemagne ou l’Autriche. La session veut mettre à jour quelques-unes de ces relations, de ces influences réciproques et de cette circulation des personnes et des idées dans le domaine des sciences du vivant, sans concevoir les pays de l’Est comme un « bloc » et ouvrant la réflexion synchronique (entre les pays, les disciplines, les institutions) et diachronique (entre les époques). 
         Il ne s’agit donc pas ici de comparer l’évolution des disciplines biologiques de différents pays considérés comme autant de mondes clos ou de sphères culturelles qui posséderaient une identité essentielle, avec le souci de montrer ensuite, de manière un peu artificielle, leur intégration à un niveau international. On recherchera plutôt dans chaque cas particulier la manière dont des concepts, des méthodes ou des outils se sont imbriqués, les circonstances dans lesquelles ils ont connu des modes d’appropriations spécifiques, qui en firent des éléments importants de la construction de l’identité scientifique de l’espace européen.
Programme de la session
 le 20 mai de 9h00 à 12h45 
  • Liva Pormalé (Université de Picardie Jules Verne) : La Faculté de Médecine de Dorpat au XIXe siècle: développement, personnalités et dialogues autour des recherches sur le système nerveux
  • Jean-Claude Dupont (Université de Picardie Jules Verne) : Racines européennes de la neurologie: le syndrome de Korsakoff 
  • Jean-Gaël Barbara (CNRS) :  Les sciences des réflexes et des conditionnements de Claude Bernard à l'ére de la cybernétique : relations URSS-France 
  • Anne Elisabeth Le Boulc'h (Université de Nantes) :  La greffe végétale chez Lucien Daniel et Ivan Mitchourine : questionnements, méthodes et résultats comparés
  • Luciana Jinga, Stefan Bosomitu (Institutul de investigare a crimelor comunismului si memoria exilului romanesc) : La trahison des intellectuels. Les sciences biologiques roumaines après 1945
  • Cristiana Oghina-Pavie (Université d'Angers) : Recompositions du passé. Ecrire l'histoire de la biologie dans la Roumanie communiste
Plus d'informations  sur : http://sfhstnantes2011.blogspot.com/
Contact : sfhst.nantes2011@gmail.com


mercredi 13 avril 2011

Echos du colloque "Horticulture et sciences de la vie"

Le site de l'Université d'Angers publie un article, signé par Thèrese Rosset, sur le colloque "Horticulture et sciences de la vie aux 18e et 19e siècles". Pour lire l'article, cliquez ici

mardi 12 avril 2011

Confèrence


AD 49 (image CAUE)

 "Histoire du végétal. Archives angevines"

par Cristiana Oghina-Pavie, le samedi 9 avril à 10h aux Archives départementales de Maine-et-Loire, 106, rue de Frémur Angers.
Organisée par l'Association des amis des archives d'Anjou.


Blog "Cultures du végétal"

L'axe Cultures du végétal de la Maison des sciences humaines de l'Université d'Angers a maintenant son propre blog. Pour le découvrir, cliquez ici.

samedi 19 mars 2011

Remerciements


Revue horticole 1863
Nous remercions
les conférenciers, 
les présidents de séance,
nos partenaires et financeurs,
les collègues de nos laboratoires,
tous les participants
ainsi que mesdames  Giliane Thibault, Beatrice Scutaru, Isabelle Mathieu, Emilie Pouleau et Aurélie Giacomini 
pour leur contribution au colloque
"Horticulture et sciences de la vie" 
et au 
 Congrés de la SHESVIE
les 17 et 18 mars 2011 à Angers


Les organisateurs :
Cristiana Oghina-Pavie (CERHIO Angers) et
Stéphane Tirard (Centre François Viète - Université de Nantes)

jeudi 17 mars 2011

COLLOQUE HISTOIRE ET VEGETAL

Colloque international
Horticulture et sciences de la vie aux XVIIIe et XIXe siècles. Construction d’un espace épistémologique  
à la Maison des sciences humaines (Faculté des Lettres)
Université d'Angers 
le  jeudi 17 mars 2011.

L'objectif du colloque est d’offrir des synthèses sur l’histoire de la construction d’un savoir commun entre le domaine scientifique de la biologie végétale et la connaissance empirique de la pratique horticole. 

 Le colloque est suivi du congrès annuel de la Société d’épistémologie et d’histoire des sciences de la vie  qui se déroulera le 18 mars 2011 à Angers. Plus d'information sur le site de la SHESVIE.

Le colloque "Horticulture et sciences de la vie" est organisé par le CERHIO-Angers en partenariat avec le Centre François Viète d’histoire des sciences de l’Université de Nantes.Il s’inscrit dans le programme de recherche programme HortiComBio porté par le CERHIO et soutenu par le CNRS (programmes PIR de l’ISCC 2010) et participe à l'axe Cultures du végétal du programme scientifique de la MSH - Confluences de l'Université d'Angers. 

Soutiennent financièrement le colloque : l'Université d'Angers, Angers Loire Métropole et  le Conseil général de Maine-et- Loire. Partenaire : Végépolys, pôle de compétitivité à vocation mondiale du végétal spécialisé.

-----------------------------------------------------------
  • Programme 

mercredi 16 mars 2011

Congrès de la SHESVIE

La Société d’histoire et épistémologie des sciences de la vie se veut un lieu de discussion, d'études et d' innovation pour les personnes intéressées par les sciences de la vie, en particulier enseignants, chercheurs dans les sciences biologiques et médicales, étudiants, soucieuses d'envisager les divers aspects de leur développement historique qu'ils soient scientifiques, sociaux ou philosophiques. Elle est heureuse d’accueillir ses membres sans considération de nationalité et a affirmé dès sa fondation en 1993 une vocation internationale. Le français est la langue préférentielle, mais non exclusive.
Sur le site internet de la SHESVIE, vous trouverez le bulletin d'adhésion et des informations sur la société. 
La SHESVIE organise des Congrès annuels en France ou à l’étranger (Strasbourg 1995, Paris 1996, Lyon 1997, Genève 1998, Tamaris 1999, Montpellier 2000, Lille 2001, Paris 2002, Louvain 2003, Nantes 2004, Milan 2005, Paris 2006, Lyon 2007, Poitiers 2008, Paris 2009, Strasbourg 2010).




Le Congrès annuel 2011 aura lieu le 18 mars à Angers, à la Maison des sciences humaines (Faculté des Lettres).


Il sera précédé le 17 mars par le colloque "Horticulture et sciences de la vie aux XVIIIe -XIXe siècles" organisé par le CERHIO-Angers et le Centre François Viète de Nantes.  

Programme du congrès de la SHESVIE le 18 mars 2011 
 

vendredi 18 février 2011

Un an de séminaire "histoire et végétal"


Un an de séminaire  "Histoire et végétal"
Première synthèse et perspectives

Le vendredi 18 février de 13h à 14h 
dans la salle Frida Kahlo de la MSH.

Le moment nous semble en effet venu de dresser une première synthèse des travaux menés au cours des  séances écoulées.

A noter que la séance du mois de mars sera remplacée par le colloque "Horticulture et sciences de la vie aux XVIIIe et XIXe siècles. Construction d'un espace épistémologique"  qui se tiendra le 17 mars et le Congrès de la Société d'épistémologie et d'histoire des sciences de la vie, le 18 mars, dans la salle Germaine Tillion de la MSH.

vendredi 21 janvier 2011

Séance du 21 janvier 2011

M. Chevalier - photo C.Pavie
Comment voit-on la recherche sur le végétal à Angers à travers le microscope ?

avec Michel Chevalier
(Université d'Angers - IFR Quasav)
et Stéphane Tirard
(Université de Nantes - CFV)

Séminaire Histoire et végétal, 
le 21 janvier 2011 de 13h à 14h
à la Maison des sciences humaines - Faculté des lettres, 5bis Bd Lavoisier Angers

Organisateurs du séminaire : Cristiana Pavie et Stéphane Tirard

Le séminaire est ouvert à tous.

mercredi 12 janvier 2011

Les sociétés savantes et l'environnement

Participation aux Journées d'étude du Comité des travaux historiques et scientifiques et des sociétés savantes, Paris -  les 12 et 13 janvier 2011.

Les sociétés savantes et l'environnement
Programme intégral des journées d'études :  ici.

Jardin fruitier, exposition de 1838. Bulletin de la Société industrielle, 1838
Communication dans le cadre du programme HortiComBio « Complexité d’un espace épistémologique : la relation science - pratique dans le cas de la biologie végétale et de l’horticulture », porté par le CERHIO-Université d’Angers et soutenu par l’Institut des sciences de la communication du CNRS, PIR Sciences de la communication 2010. 
 Cristiana Oghina-Pavie, Les sociétés angevines – lieux de rencontres entre sciences du végétal et horticulture (1828-1864)
Au XIXe siècle, un dialogue étroit s’établit entre les pratiques horticoles et les disciplines scientifiques : botanique descriptive et physiologie végétale. Les sociétés locales constituent des relais privilégiés entre les horticulteurs, professionnels ou amateurs, et les institutions scientifiques, comme le Muséum national d’histoire naturelle de Paris ou les jardins botaniques européens. La Société d’agriculture sciences et arts d’Angers, qui sera notre principal exemple, se dote d’un Comice horticole et d’un jardin fruitier dans les années 1830. Elle inventorie, collecte et conserve le patrimoine végétal cultivé, participe à des échanges de plantes et de greffons, entreprend la sélection de nouvelles variétés. La société est un lieu de discussion et d’ouverture vers les questionnements scientifiques soulevés par les pratiques horticoles comme la greffe et la taille des arbres fruitiers, l’hybridation, la nutrition, le développement des végétaux etc. La communication analysera le rôle de la Société d’agriculture sciences et arts et de la Société industrielle d’Angers dans la construction d’un espace intellectuel d’interaction entre science et pratiques horticoles.