mercredi 27 juin 2012

Appel à communications 24th International Congress of History of Science, Technology and Medicine - Manchester



Appel à contributions pour le Symposium  :
Vents contraires à travers le rideau de fer. Les sciences fondamentales et appliquées dans les pays communistes de l'Europe de l'Est
24th International Congress of History of Science, Technology and Medicine - Manchester (Monday 22 - Sunday 28 July 2013). See the Congress web site here :  http://ichstm2013.com 
Call in English 
L’histoire des sciences dans les pays du bloc de l’Est entre 1945 et 1989 a été un terrain de confrontation entre des influences contraires. Dans les premières années du communisme, les relations traditionnelles avec les pays occidentaux ont été interrompues. Se sont ensuite succédées  des périodes d’ouverture, pendant lesquelles certaines sciences qui avaient été annihilées (sociologie, génétique) ont été restaurées en tant que disciplines académiques, tandis que les réseaux internationaux ont été réactivés. La chronologie de ces différentes vagues d’influence, propre à chaque pays, n’est pas linéaire et elle ne couvre pas une réalité homogène. La stalinisation, la déstalinisation, les résistances, les tendances nationalistes ont influencé le degré d’autonomie de la science face au pouvoir politique. Par ailleurs, un refus énergique à l’égard de la science  « pure » a déterminé une politique active d’orientation de la recherche vers les secteurs appliqués. 
Ce symposium propose d’aborder les influences contraires exercées sur les diverses sciences (expérimentales, humaines, sociales ou exactes) dans tous les pays du bloc de l’Est. En réponse au thème général du Congres, Knowledge at work, nous souhaitons mettre en évidence les secteurs appliqués. Utilise-t-on réellement les méthodes soviétiques dans les sciences appliquées ou seulement une rhétorique acceptable par le régime ? Dans le cas du végétal, y a-t-il une différence dans la réception des influences entre la biologie lyssenkiste officielle et l’amélioration des plantes? Comment les sciences sociales prennent-elles en compte les réalités de chaque pays ? Quelle place occupe la science dans les décisions de politique de la santé ? L’expérimentation, l’application, la technique, la médecine, sont-elles plus autonomes que la recherche fondamentale face aux influences idéologiques et politiques ?
Nous avons réuni des propositions concernant le cas de la Roumanie et nous sommes dans l’attente de contributions concernant les autres pays de l’Europe de l’Est, afin d’ouvrir la discussion vers des comparaisons internationales. Ce symposium sera l’occasion de faire émerger un réseau international à vocation de développer une approche collective comparative de cette problématique.
Les propositions de contributions en anglais ou en français (30 min) peuvent être envoyées aux organisatrices sous la forme d'un résumé de 2500 caractères, avant le 1er septembre 2012.  
Cristiana Oghina-Pavie, Maître de conférences en histoire contemporaine, CERHIO UMR 6258 Université d'Angers, France
Luciana Marioara Jinga, Chercheuse, Institutul pentru investigarea crimelor comunismului, Bucharest, Roumanie. 

Call for papers: 24th International Congress of History of Science, Technology and Medicine - Manchester 2013

Call for papers

We invite abstract submission dor a symposium intitled Headwinds Through the Iron Curtain. Fundamental and Applied Sciences in Communist Eastern Europe, part of the the 24th International Congress of History of Science, Technology and Medicine  - in Manchester, (Monday 22 - Sunday 28 July 2013). See the Congress web site here :  http://ichstm2013.com


Scholars interested in contributing to this symposium should contact us with a title and an abstract in English or French of no more than 2500 characters before the 1st of September.
Headwinds Through the Iron Curtain. Fundamental and Applied Sciences in Communist Eastern Europe

The history of science in the countries of the Eastern bloc between 1945 and 1989 was a field of confrontation between opposing influences. In the early years of communism, the traditional relations with the West have been interrupted and Soviet scientists have become the essential references. Nevertheless, the scientific blockage was suspended by unexpected periods of opening during which certain sciences that had been annihilated (such as sociology, genetics) were restored as academic disciplines, while international networks were reactivated. The timeline of these different waves of influence, specific for each country, is not linear and it does not cover a homogeneous reality. Stalinization, de-Stalinization, national resistance and nationalist movements have influenced the degree of autonomy of science from political power. Moreover, an energetic refusal with respect to the "pure" science led to an active orientation of the research toward the fields of application.

This symposium aims to address the conflicting influences exerted on the various sciences (experimental, social or exact sciences, humanities) in all the countries from the Eastern bloc. In response to the overall theme of the Congress, Knowledge at work, we wish to highlight the areas of applied science. Did they really use the Soviet methods during fieldwork, or just a scientific rhetoric that was accepted by the regime? In the case of agriculture, was there a difference in the reception of influences between the official line of Lysenkoist biology and methods of breeding? How do the social sciences reflect the realities of each country? What was the role of science in deciding the state health politics? Experimentation, application, technologies, and medicine - are they more autonomous than the fundamental research facing ideological and political influences?

We have brought together proposals for the Romanian case and we are waiting for contributions on other Communist countries from Eastern Europe, in order to open a discussion from an international comparative perspective. This symposium will provide the opportunity to create an international network, the aim of which is to develop a collective, comparative approach of the subject.


Dr. Cristiana Oghina-Pavie,  Université d'Angers, CERHIO (UMR CNRS 6258) France 

Dr. Luciana Marioara Jinga, The Institute for the Investigation of Communist Crimes in Romania

dimanche 10 juin 2012

Colloque "Traces du végétal" 13-15 juin 2012

Le colloque international pluridisciplinaire “Traces du végétal” aura lieu à l’Université d’Angers, les 13, 14 et 15 juin 2012 à la Maison des sciences humaines (Faculté des lettres, langues et sciences humaines, 5 bis Bd Lavoisier). Il est organisé par l’axe Cultures du végétal de la Structure fédérative de recherche Confluences, les laboratoires CERIEC, CERHIO et ESO, avec le soutien  de  l’Université d’Angers, du Jardin botanique national de Belgique, du Conseil général de Maine-et-Loire et d'Angers Loire Métropole.
Il s'inscrit dans le programme HortiComBio, Action interdisciplinaire de recherches de l'ISCC.
Plus d'informations, programme, inscriptions sur le blog Cultures du végétal.

samedi 9 juin 2012

Appel à contributions "L'histoire des sciences "par en bas"



Appel à contributions : Colloque L'histoire des sciences « par en bas »


Centré sur des acteurs « modestes » ou « profanes » dont il s’agit de repenser l’action dans l’histoire, le colloque qui se déroulera du 5 au 7 juin 2013 à l'université du Maine (Le Mans) a pour objectif d'étendre les perspectives de l’histoire « par en bas » aux sciences de l'homme et de la nature (entre le XVIIIe et le XXe siècles) et d’ouvrir une réflexion collective sur les implications méthodologiques et théoriques de ce type d'approche. Si l'ensemble des sciences de l'homme et de la nature sans exclusive pourra être pris comme objet, les contributions devront s'inscrire dans les pistes de recherches proposées : l'histoire des acteurs marginaux, celle des médiateurs, celle des modes de circulation et d'appropriation des savoirs, celle des publics comme acteurs de la science. Elles devront également comporter une réflexion d'ordre méthodologique.

Texte intégral de l'appel à contributions.

Les propositions de communication (2 500 caractères environ), présentant une dimension méthodologique et comportant une courte bio-bibliographie de l’auteur, devront parvenir aux organisateurs avant le 30 septembre 2012.

L’acceptation des propositions sera notifiée par le comité scientifique en novembre 2012

Lieu et organisation:

Le colloque se déroulera à l’Université du Maine (Le Mans, France, http://www.univ-lemans.fr) les 5, 6 et 7 juin 2013.

Il est organisé par le Centre de recherches historiques de l’Ouest (CNRS UMR 6258, http://www.univ-rennes2.fr/cerhio).

Organisateurs et contacts :

Cristiana Oghina-Pavie (CERHIO, Université d’Angers) cristiana.oghinapavie@gmail.com
Hervé Guillemain (CERHIO, Université du Maine) herve.guillemain@univ-lemans.fr
Nathalie Richard ((CERHIO, Université du Maine) Nathalie.Richard@univ-lemans.fr